Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : En attendant je vis donc je suis: Le blog de S.G.Woman
  • En attendant je vis donc je suis: Le blog de S.G.Woman
  • : Ma vie, mon style, mes envies, au fil du temps...en attendant le meilleur...
  • Contact

Si vous m'aimez...

http://www.wikio.fr

partenariat

Pour me contacter, c'est ici

20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 18:42

Présentation de l'éditeur


Laura est étudiante en première année à l'université. Elle est issue d'un milieu modeste. Consciente des difficultés financières familiales, elle entend se débrouiller toute seule. Mais sa précarité grandissante finit par hypothéquer sérieusement la poursuite de ses études. Déterminée à réussir, elle cumule les petits boulots avant de s'apercevoir assez vite qu'activité rémunérée et études ne sont pas facilement conciliables. Un soir, alors qu'elle surfe sur Internet, elle découvre un type d'annonces particulier, classées sous la catégorie rencontres vénales. Piquée de curiosité et poussée par le besoin urgent d'argent, elle répond à une offre d'un homme qui cherche une masseuse. En un clic sa vie bascule dans le monde de la relation sexuelle tarifée et de ses clients toujours plus nombreux. L’image de l'étudiant bohême peut cacher une réalité moins romanesque. La paupérisation grandissante des étudiants (225 000 peineraient à financer leurs études) leur impose des choix parfois lourds de conséquences. Le témoignage inédit de Laura dévoile ici les limites de leur débrouillardise et l'ampleur d'un phénomène encore méconnu : l'escorting. Cette nouvelle forme de prostitution occasionnelle de jeunes étudiantes en quête d'argent rapide concernerait entre 20 000 et 40 000 d'entre elles.

 

Ce que j’en ai pensé :

 

Poignant ! J’ai du mal à trouver les mots tellement ce livre m’a bouleversé par son réalisme. Ayant été moi-même étudiante, je sais ce que c’est de devoir se serrer la ceinture et de devoir travailler en même temps que ses études. J’ai connu des copines qui ne pouvait même pas se payer le resto-U, encore des livres pour étudier. Moi j’ai eu la chance d’avoir pu compter sur ma famille. Le cas de Laura est loin d’être le seul, et quand on voit le coût des études et le prix des loyers, l’on comprend que certains étudiants n’est pas d’autre choix que de tomber dans la prostitution…malheureusement.

 

Apparemment, il y a eu également un film tiré du livre. Je ne l’ai pas vu, mais je tenterais de le voir à l’occasion, même si en général je suis surtout déçu des adaptations.

Partager cet article

Repost 0
Published by S.G.Woman - dans La culture
commenter cet article

commentaires